Category Archives: Uncategorized

Texte d’appel à 10 jours d’autodéfense populaire traduit en allemand, anglais et espagnol

Appel Anglais by crea

Appel Allemand by crea

Appel Espagnol by crea

Appel à 10 jours d’autodéfense populaire du 15 au 24 avril à Toulouse

Appel à 10 jours d'autodéfense populaire by crea

Soirée de Soutien à la campagne SHAC

le 1er février 2016, à partir de 17h30, au Centre Social Autogéré
présentation de la campagne SHAC suivie d’un repas vegan et d’un concert avec Boom (fastcore)

https://iaata.info/Soiree-de-soutien-a-des-activistes-vegan-977.html

fastc

Stop Huntingdon Animal Cruelty (SHAC) a été l’une des campagnes
populaires internationales de libération animale les plus puissantes et
efficaces que le monde ait jamais vu. Après plus d’une décennie de
résistance innovante et révolutionnaire contre HLS, le plus grand
laboratoire d’Europe de test sur les animaux, la campagne a finalement
pris fin l’année dernière
, après des années de répression d’état et
l’emprisonnement de douzaines d’organisateur-ice-s.

Cette présentation d’info fera l’analyse et fera l’objet d’une réflexion
critique sur l’histoire, les tactiques et la répression de la campagne
SHAC. Elle s’intéressera à l’impact de SHAC et à ce que l’on peut
apprendre des succès et échecs de cette campagne. Il y aura une
discussion sur l’usage et les effets de la répression sur le mouvement
de libération animale, et sur comment cela affecte notre travail
aujourd’hui – y compris les implications que cela comporte pour toutes
les luttes politiques.
Nous apprendrons sur l’importance de la solidarité et sur le rôle de
l’état dans la lutte contre des industries dominantes, et sur comment
nous pouvons travailler différemment pour que notre lutte soit plus
durable et résistante à la répression dans le futur.

La présentation inclura les récits personnels, d’une ex prisonnière qui
a été condamnée à 3,5 ans de taule pour le rôle qu’elle a eu au sein de
la campagne SHAC, et aussi celles de l’un des récents inculpés SOCPA7.
Il y aura également des informations sur l’affaire SHAC en cours contre
Sven et Natasha, qui sont actuellement en attente d’extradition vers les
Royaumes-Unis pour leur procès, et qui font face à jusqu’à 14 années de
prison : freesvenandnatasha.org

soirée de soutien à la CREA, vendredi 15 janvier 2016, par collectif ariégeois

Soirée de soutien à la CREA, vendredi 15 janvier 2016, organisée par “un collectif ariégeois” !
 
17h: rencontre/discussion solidarité ville/campagne
Bar: punch ariégeois et jus de pomme autoproduit
19h30: repas prix libre (viande hallal autoproduite, légumes des jardins et dessert algérien)
Concerts: Cerna (Hip hop), Blâme (ElectroPunk)
ça s passe au Centre Social Autogéré, 58 all Jean Jaurès à Toulouse,
soyons nombreuses et déter !
 
La CREA, c’est un mouvement d’entraide populaire auto-organisé (sans chef et sans tunes). On fait pas d’humanitaire on s’entraide entre galérien.nes pour prendre les batiments vides et tout ce qu’on a besoin pour vivre et résister collectivement. Comme ça menace l’Etat et les bourgeois que des pauvres se débrouillent beaucoup mieux sans eux, ils nous font la misère et la hogra. Mais face à ça, nous on s’arme d’espoir, de détermination et de solidarité!
soiree ariege

Soirée de soutien pour la caisse anti-répression, vendredi 18 décembre 2015

starcrea4

Festival de la Caisse Anti-Répression de la CREA Vol. 3

Mardi 3 Novembre 19h30 : Cantine populaire et solidaire au Communard !

Vendredi 6 Novembre 20h30 : Petite bouffe, punch et soirée DJ au Communard !

Samedi 7 Novembre 20h30 : Concert de Street Vengeance et Kroska à la Dernière Chance !

Dimanche 8 Novembre 15h : Action; lieu de rdv à confirmer !

 

Communard/La dernière chance : 14 et 16 place Arnaud Bernard, métro compans cafarelli ligne B

Communiqué de la Campagne de Réquisition d’Entraide et d’Autogestion du 09 juillet 2015

Communiqué de la Campagne de Réquisition d’Entraide et d’Autogestion du 09 juillet 2015

 

Mercredi 24 Juin 2015, à Toulouse se déroulait, après deux reports, le procès d’un membre de la CREA ayant été interpellé lors de l’expulsion de deux maisons destinées à accueillir plus de 30 personnes (adultes et enfants) en Avril 2014. Cette expulsion avait abouti à l’arrestation de 4 personnes et de plusieurs membres blessés (dont une personne grièvement par un tir de flash-ball en plein visage). Poursuivi pour violation de domicile et violence sur agent, le verdict a été rendu le jour même : 60 jours-amendes, soit 600€ et 900€ de dommages aux trois policiers plaignants.

Malgré le succès de notre dernier festival anti-répression en janvier, ces derniers mois ont été lourdement chargé en amendes, frais de dossiers administratifs liés aux démarches de régularisations, divers mandats pour des personnes incarcérées en prison ou en centres de rétentions…. Et on a plus d’argent ! Mais bientôt de nouveaux procès, toujours autant de frais de solidarité et plus d’une centaine de personnes de notre réseau expulsés, expulsables ou à la rue!

C’est donc de nouveau que nous faisons appel à votre soutien pour continuer et accroitre sans arrêt cette solidarité. Nous appelons à venir nous rencontrer, s’organiser à nos cotés, remplir de nouveau notre caisse antirépressive par les moyens qui seront les vôtres.
De notre côté, nous préparons une semaine de fête et d’entraide dans divers lieux de la ville pour la rentrée 2015 ! De plus, nous vous invitons à nous faire parvenir des adresses de lieux vides que vous auriez remarqués.

Pour nous rencontrer et s’organiser avec nous : AG à 18h à La Chapelle (Métro : Compans-Caffarelli)
Pour nous envoyer de l’argent : Pot Commun de la CREA :
https://giftit.lepotcommun.fr/pot/dynfo4zt
Tout pour Tou.te.s
Pouvoir au Peuple !

Communiqué de la Campagne de Réquisition, d’Entraide et d’Autogestion du 2 Février 2015

Communiqué de la Campagne de Réquisition, d’Entraide et d’Autogestion du 2 Février 2015

APPEL A LA SOLIDARITE ANTI REPRESSIVE

A Toulouse, depuis près de 4 ans, nous, membres de la CREA réquisitionnons des bâtiments vides privés et public pour nous loger, nous organiser, vivre selon nos propres besoins et avec nos propres moyens. Nous refusons de voir une ville se transformer selon les désirs des riches et d”y voir les intérêts financiers y mener la guerre aux pauvres.

Depuis presque 4 ans, nous nous opposons aux logiques spéculatives de la misère organisée par les gouvernements succins et le capitalisme pour vivre dans la dignité ; et c’est sans surprise que nous subissons une répression qui ne fait que s’accroître d’années en années. Nous savons, comme vous, que cette répression ne s’arrêtera pas, car nos luttes menacent leurs intérêts et leurs privilèges. A nos exigences de justice sociale et de dignité, ils répondent par la violence qu’ils justifient à grands de coups de discours politiques et de justice bourgeoise.

La soixantaine d’expulsions de bâtiments, les arrestations, les harcèlements, les contrôles d’identités, les GAV, les OQTF, la prison, le CRA, les tribunaux, les amendes, les coups de pression et les coups tout court… protègent leur monde et sont en même temps qu’un appel a notre détermination !

En Août 2012, la police sous gouverne socialiste, expulsait le premier Centre Social Autogéré ouvert un an auparavant en remettant à la rue prés de 40 personnes dont 13 enfants et en y laissant un bâtiment vide et muré. 6H du matin, quartier bouclé, flics, coups, destruction de l’intérieur du bâtiment, coups de tasers. Trois arrestations, un procès pour deux des trois arrêtés pour violence sur agent mardi 17 Février à 14H au TGI de TOULOUSE.

En Juin 2013, la police arrêtait, frappait et trainait un de nos camarades en plein quartier populaire d’Arnaud Bernard. Poignet brisé, tête et corps tuméfiés, tympan percé, menacé et insulté, il sera abandonné a l’hôpital au petit matin. La médecine légale, celle de l’Etat, a dû remplir trois pages pour décrire toutes ces blessures. Sans surprise et dans le droit fil du travail de l’Etat, suite à une plainte posé contre la police le procureur a classé son dossier sans suite. Mais c’est lui qui se retrouve en procès vendredi 6 Février à 8h30, la police ayant porté plainte contre lui pour se protéger et se justifier des violences qu il a subit. Utilisons ce procès pour nous rencontrer, nous organiser, nous unir face au système du fric et des dominations.

En Avril 2014, suite a l’expulsion du Centre Social Autogéré de l’ancien consulat du Maroc, les habitants d’une maison occupée à Louis Plana subissaient en toute impunité les forces répressives et combinées des propriétaires, de la police et de la BAC. S’enchaineront expulsions, coups, pressions et arrestations de plusieurs de nos soutiens en une après-midi. Un de nos camardes a reçu durant cette opération policière un coup de flash-ball au visage qui lui a éclaté la pommette et il en gardera des séquelles à vie (il n’a d’ailleurs aucune nouvelle de son dépôt de plainte). Quatre personnes étaient ensuite arrêtées et nous étions tout de suite nombreux à réagir sur place devant la maison, puis tout au long de la garde à vue des arrêtés. Ailleurs dans toute la France un mouvement de solidarité se faisait entendre. Suite à ces arrestations, un de nos soutiens passe en procès le mercredi 29 Avril à 14h au TGI de Toulouse.

En novembre 2014, suite à l’expulsion illégale d’une maison ouverte pour y loger une dizaine de personnes, la police enfonce la porte et procède à arrestation de neuf personnes. Sept des neufs arrêté.es sont aujourd’hui poursuivi.es en justice pour dégradation et refus de signalétique le jeudi 19 Février à 14H au TGI de Toulouse. Dans sa mascarade de justice, l’Etat n’hésite pas à poursuivre nos camarades pour dégradation alors que la seule dégradation constatée est la porte enfoncée par la police !

La répression continue son travail de longue haleine. Il nous faut donc continuer et accroitre sans arrêt cette solidarité partout ou cela nous semble nécessaire. Nous appelons à venir nous rencontrer, s’organiser à nos cotés, nourrir et intensifier la lutte ici, partout et maintenant. Dans cette logique, le vendredi 6 Février, le 17, le 19 février puis le 29 Avril c’est en solidarité avec nos camarades qu’il faudra être présent !

Rassemblement le vendredi 6 Février à 8h30 devant le TGI de Toulouse

Rassemblement le mardi 17 Février à 14H devant le TGI de Toulouse

Rassemblement le jeudi 19 Février à 14h devant le TGI de Toulouse

Rassemblement le mercredi 29 Avril à 14h devant le TGI de Toulouse

Construisons la justice sociale car nous ne croyons que dans la force collective et l’auto organisation

Unir les révoltes vers la révolution.

Faire de la solidarité une arme

Tout pour tout.es

Pouvoir au peuple

LA CAMPAGNE DE REQUISITION, D’ENTRAIDE, ET D’AUTOGESTION

affiche anti rep crea

Vendredi de la solidarité du 30/01: Soirée de soutien aux camarades syndicalistes en lutte de Sidi Bouzid!

TUNISIESoirée de soutien au syndicat de base UGTT des fonctionnaires de l’éducation de Sidi Bouzid et à la revue “notre école et la révolution” vendredi 30 janvier à 20h au Centre Social Autogéré (71 boulevard de la marquette, Metro Canal du Midi)

Le syndicat de base des fonctionnaires de l’éducation de Sidi Bou Zid en Tunisie sort le premier numéro de son journal, “Notre école et la révolution”, en ce mois de janvier 2015. En plus des quelques militant-e-s syndicaux qui l’animent, il y a aussi quelques autres militant-e-s, des chômeu-ses, une membre d’une association de femmes rurales, ou de simples citoyen-ne-s. Certain-e-s étaient membres actifs du syndicat des chômeurs, au moment de la révolution. Ils luttaient pour tenter d’obtenir quelques droits et une véritable reconnaissance légale. Depuis, un certain nombre d’entre eux-elles ont été titularisé-e-s dans l’éducation – beaucoup de diplômé-e-s chômeurs attendent ainsi un poste dans l’éducation nationale. C’est donc dans la continuité de ces luttes que ce journal s’inscrit.

Lors des mois de novembre et décembre 2014, le syndicat des fonctionnaires de l’éducation a été pendant plusieurs semaines dans une lutte très dure, qui s’est terminée par une occupation du ministère de l’éducation à Tunis. Cette occupation était le fruit d’un mouvement du syndicat dans de nombreux gouvernorats. Les grévistes ont perdu plus d’un mois de salaire.

L’organisation de ce vendredi de la solidarité servira à supporter le coût de la réalisation du journal “Notre école et la révolution” mais aussi d’apporter un soutien matériel aux luttes des syndicalistes de sidi bouzid.

PROGRAMME DE LA SOIREE (entrée et repas à prix libre, comme d’habitude) :

20H REPAS TUNISIEN

20H30 PROJECTION DU FILM “Fallega 2011” de Rafik Omrani

21H30 DISCUSSION “Quatre ans après, où en est la Tunisie ?” en présence Majid Hawachi, fondateur et ancien membre du PCOT,  agrégé d’histoire et journaliste tunisien et Rania Majdoub, ancienne militante de l’UGET et présentation du livre “La Révolution en Tunisie” de Majid Hawachi.

 

Festival de la Caisse-Anti Rép de la CREA Vol.2


imageSans titre

Programme des jours prochains 16-25 janvier 2015 à la CREA

2012-07_Toulouse_CSA-CREA_95

Plein d’actions les jours à venir, soyons présent.e.s nombreu.ses.s et déterminé.e.s,

seule la lutte paie !

 

Samedi, à 14h au Capitole, rassemblement pour défendre le droit à l’avortement et contre la fermeture du planning familial.

Dimanche 12h-14h, rassemblement à Cornebarieu devant le CRA contre les centres de rétention administratives (CRA), les expulsions et les frontières.

Dimanche 16h , rdv au CSA pour une action en commun CREA et étudiants (prenez des voitures si vous en avez)

Lundi 19 janvier à LA Chapelle, cantine populaire et soirée anti-répression de la CREA (before du festival)

Et du 22 au 25 festival de la caissse anti-répression de la CREA !

Tout pour tou.te.s, pouvoir au peuple !

 

Festival de la Caisse Anti-Rép de la CREA Vol.2

Salut !

Le festival de la Caisse Anti-Rép de la CREA Vol.2 c’est J-7 !

Lundi 19 : Relâche à la Chapelle, de 18h à 22h. Bonne bouffe en perspective!

Vendredi 23 : 
19h Bouffe à prix libre
21h Concert avec : Gadafist Brothers (punk Pays Basque)
Varlin (punk Erroriste Pays Basque)
Medef Inna Babylone (punk Toulouse)
+Set DJ Punk-Rock All Night Long

Samedi 24 :
14h Loto
16h Tournoi de futsal
19h Bouffe à prix libre
20h30 La Canaille Du Midi (Chorale révolutionnaire)
21h Concert avec :
Ryaam MC (rap Paris)
Diaz de MBS (Alger)
Première Ligne (93! Indépendant hip-hop Paris)
+DJ AKYE ALL NIGHT LONG

Dimanche 25 :
15h Action

Tout ça, c’est au Centre Social Autogéré de la CREA, 71 boulevard de la Marquette, bus 70 ou métro Ligne B Compans Cafarelli.
Tout ça, retransmis à la radio et sur internet, avec un plateau radio samedi après midi avec quelques émissions autour du sujet.

A très vite !

Tout pour tou.tes !
Pouvoir au peuple !

Mais de quelle “bonne année” nous parlent-ils ? Communiqué de la CREA – 8 janvier 2015

 

De Mexico, à Ougadougou, des Etats Unis, à Toulouse, ces derniers mois la colère populaire s’est mise en mouvement contre l’oppression policière.

Les Etats, dans une logique répressive se militarisent aux quatre coins du monde, leurs bras armés contrôlent, harcèlent, ségrèguent, mutilent, et tuent en toute impunité. La police, soumet et punit les pauvres, les opprimé.e.s, celles et ceux des ghettos, des favelas et des cités, celles et ceux issu.e.s de l’immigration, de la colonisation, de l’esclavage…

En collaboration avec les médias et la justice, elle veille à empêcher tout bouleversement de l’ordre social, économique et politique établi. Les médias stigmatisent, la justice condamne, la police exécute.

A Toulouse,

Le 17 octobre 2014, un flic de la BAC a assassiné Timothée Lake d’une balle dans la poitrine dans une supérette du centre ville. Les vidéos de surveillance du crime ont disparu

et la garde à vue du policier a duré 6H. Il a ensuite été envoyé en vacances rémunérées.

Dans la nuit du 25 au 26 octobre, sur le chantier du barrage de Sivens, Remi Fraisse a été abattu par un garde mobile. Il a reçu une grenade dispersante qui a explosé dans son dos!

Les 1,8 et 22 novembre, des rassemblements massifs ont été organisés pour dénoncer les violences policières. La réponse de la police et de l’Etat a été féroce : manifestations interdites, plus de 50 interpellé.e.s, et des condamnations lourdes prononcées en comparution immédiate.

Et dans ce contexte, le maire de Toulouse vient d’armer la police municipale nuit et jour, il est en train de doubler ses effectifs et installe un vaste réseau de cameras de surveillance !

La rénovation urbaine, c’est la guerre aux pauvres !

Les habitant.e.s des camps de Montaudran, au début installés par la mairie suite à d’autres expulsions, sont à nouveau expulsables. 250 personnes dont de nombreux enfants, subiront encore le démantèlement de leurs habitations sans espoir de relogement et dans l’indifférence presque générale.

Le 7 juillet, la mairie de Toulouse a signé un arrêté anti prostitution qui renforce la marginalisation, la répression, et toutes sortes de violences à l’égard des travailleuses du sexe et des prostitué.e.s. Puis elle a réprimé dans la foulée les protestations des premier.e.s concerné.e.s.

Du 13 au 26 octobre s’est déroulée une vaste opération policière contre les migrant.e.s, à l’échelle européenne. L’industrie de la chasse aux sans-papiers fonctionne toute l’année à plein régime. Elle force à vivre dans la peur des contrôles, de plus en plus nombreux dans les gares, les transports, aux abords des écoles…

Cet hiver, un habitant de la CREA, marié et père, a été raflé par la police et enfermé en centre de rétention pendant 45 jours. Cette année encore, plusieurs d’entres nous ont subi l’enfermement et pour certains l’expulsion.

Dans la lutte pour le logement aussi la répression est féroce et quotidienne. Toutes celles et ceux, en collectifs ou en solo, qui s’auto-organisent pour ouvrir, habiter des bâtiments vides, sans rien attendre de l’Etat, se font expulser à la chaîne, avec mépris et toutes sortes de brutalités.

A la CREA, on a déjà subi plus de 70 expulsions en 3 ans 1/2. Alors que nous ne lui coûtons rien puisque nous nous autogérons, l’Etat dépense un fric monstre pour nous refoutre à la rue plusieurs fois par an.

Pour les juges, le droit des proprios à posséder des bâtiments vides prévaut toujours sur celui de se loger pour les personnes à la rue. Car les lois et la justice sont faites par et pour les riches.

Pour faciliter le nettoyage de nos villes, le Sénat a adopté en première lecture, le 10 décembre, une proposition de loi visant à accélérer les procédures d’expulsion des lieux réquisitionnés. L’assemblée devra bientôt se positionner, nous avons appelé à lutter partout contre les lois anti-squat et toutes les expulsions.

Il y a des liens entre tous ces faits : la misère est produite et entretenue par le capitalisme, l’Etat qui protége ce système économique doit absolument détruire toute forme d’auto-organisation des opprimé.e.s. C’est le rôle de la police.

 

Nous on veut abolir toutes les formes de dominations.

Alors on s’organise avec détermination, à Toulouse et ailleurs.

Le 17 décembre, des actions ont eu lieu en soutien aux inculpé.e.s des manifestations contre les violences policières. Le 22 décembre, nous nous sommes rassemblés en hommage à Ali Ziri, tué par la police à Argenteuil ( la justice avait confirmé l’impunité de ses assassins), pour Timothée Lake et contre toutes les violences d’Etat.

Pour commencer cette nouvelle année, nous organisons un festival antirépression du 22 au 24 janvier, avec plein de concerts, d’activités, rencontres, tables de presse… pour s’unir face aux attaques de la police et de la justice. Soyons nombreu.ses !

crea 14

Les Assemblées Générales de la CREA continuent le lundi à 14h et le jeudi à 18h au Centre Social Autogéré, les vendredis de la solidarité aussi, c’est toujours une occaz’ de se rencontrer.

Il y a des cantines populaires, des projections, des ateliers pour les gosses, des cours de boxe, des ateliers langues… Et tout ça, toujours libre et gratuit. Venez proposer plein d’autres activités, nous indiquer les adresses de bâtiments vides et prendre part au mouvement.

On reste offensi.ve.s et determiné.e.s,

Tout pour tou.tes, pouvoir au peuple !

 

CREA – Campagne de Réquisition, Entraide et Autogestion.

FB: centresocialautogéré crea

Blog: creatoulouse.squat.net

Mail: creatoulouse [at] squat [dot] net

Centre Social Autogéré: 71 bv de la Marquette (ex resto Annabells)

N° d’urgence pour recevoir les alertes expulsions… envoyer un sms “inscris mois stp” au 0632491161

Rencontre avec le collectif argentin DTL! Comunicación Popular – 9 janvier 19h au csa

 

Bonjour

Venez participer à une rencontre ouverte avec le collectif DTL! Comunicación popular d’Argentine. (Document de présentation en français du collectif à télécharger). Il s’agit d’un groupe affilié au réseau de national des medias alternatifs argentins et membre de la télé associative Antena Negra. Entre autres activités, ils aident des communautés rurales à créer de radios communautaires, pas le biais d’ateliers et d’aide à la construction d’émetteur et de montage d’antenne.

Ils seront en France quelques jours en janvier, passant par Paris, Marseille et Toulouse. Ils viennent pour parler de leurs activités et souhaiteraient rencontrer des médias activistes pour échanger des expériences et créer des contacts afin de continuer à partager informations et créations.

La rencontre aura lieu le 9 janvier à partir de 19h au Centre social autogéré de la CREA, 71 Bd. de la Marquette (lieu à confirmer). Nous serions ravi de vous compter parmi nous.

Il y aura projections de vidéos et de photos de leurs activités en Argentine.

Collectif El Cambuche http://elcambuche.jimdo.com/
El Cambuche est un espace de rencontre et de mobilisation autour des luttes en Amérique latine. Le collectif fédère depuis 2003 des associations et des individus désireux de soutenir et de faire connaître des initiatives de résistance populaire à l’œuvre dans les pays latino-américains, et ce à travers des rencontres publiques aux contours variés.

Passons à l’offensive contre la loi anti-squat !

Face à l’adoption d’un nouveau projet de loi anti-squat par l’assemblée nationale, nous appelons tous les collectifs de réquisition et de squateu.r.euse.s et tous les mouvements de lutte contre les expulsions, à se mobiliser partout en France, de toute urgence.
Coordonnons des affichages, rassemblements, blocages, occupations et toutes formes de mobilisation qui sembleront pertinentes pour stopper l’ennemi. Faites tourner, organisons-nous partout !

Des membres de la CREA

ci-dessous des propositions d’affiches ou autoc:

lois antisquat