Soirée du 20 Janvier 2017 – entre meufs, gouines, trans

soireesoiree

Le 20 janvier nous organisons une soirée pour les personnes qui se considèrent ou sont considérées comme femmes, pour les gouines et les lesbiennes, pour les personnes trans et les personnes intersexes, en somme, les personnes qui subissent dans leurs plus profondes identités la domination sexiste, patriarcale, genrée, hétérosexuelle.

Pourquoi une soirée en non-mixité au CSA ?
Nous organisons cette soirée pour ouvrir les temps festifs de cet espace à des personnes qui, parce qu’elles subissent diverses oppressions sexistes ou parce que le cadre des soirées habituelles ne leur convient pas, ne se sentent pas à l’aise de venir y faire la fête, passer un moment de détente et de rencontres.
- Parce que les espaces publics et de sociabilités sont largement investis par et pour les personnes bénéficiant de privilèges de classe, de race, de sexe, de “validité” physique et mentale; certain.es en sont systématiquement exclues.
- Exclues parce qu’elles y ont vécu ou qu’elles y vivent des situations d’oppressions et d’agressions.
- Exclues parce qu’elles connaissent des personnes qui ont vécu une situation d’agression leur rappelant qu’elles-mêmes n’en sont jamais à l’abri.
- Exclues parce qu’elles assument chez elles le travail domestique et reproductif et que rien dans les soirées n’est organisé pour que leurs enfants soient pris en charge par d’autres personnes qu’elles-mêmes.
- Exclues parce que la quantité importante d’alcool dans la majorité des soirées entraine certaines à ne pas vouloir y aller.
- Exclues parce que les milieux que nous fréquentons reproduisent des normes que certaines personnes ne veulent ou ne peuvent pas suivre.

Les dominations racistes, sexistes, homophobes, transphobes et de classe ne s’arrêtent pas à l’entrée du Centre social autogéré ni à celle d’autres lieux dits anti-autoritaire. Les lieux safe n’existent pas, mais nous pensons qu’il est possible de créer des conditions pour éviter certaines violences. La non mixité constitue un outil d’emancipation pour prendre conscience de notre force à travers le partage d’expériences et pour permettre la construction d’une résistance collective efficace.

Cette soirée servira aussi à alimenter la caisse féministe de la CREA. Cette caisse peut servir à différentes choses : payer des soins, payer des hammams, des formations, organiser des sorties en non-mixité. En fait, elle peut servir à toutes les envies et les propositions, dans le cadre de cette non-mixité.

Tout au long de la soirée, des activités seront organisées pour les enfants. La vente d’alcool sera limitée au bar, et des boissons sans alcool trop chouettes seront proposées.

Venez à partir de 17h pour partager la fin d’après-midi autour d’un thé/café et de pâtisseries.
De 19h à 22h Repas à prix libre avec musique : playlist composée par et pour tous et toutes + DJ DIE + projections
De 22h à minuit Discothèque/Dancefloor avec DJ Blacksatin

Cette soirée est une première, nous espérons être nombreuses à nous rencontrer et à continuer de faire de cet espace un lieu d’organisation et de luttes contre les différents systèmes d’oppressions qui nous traversent.

Les commentaires sont clos.