Nothing to lose ! “Rien à perdre !” / Texte d’appel à se rejoindre sur Toulouse le premier week-end de novembre autour des luttes du logement, mais pas que …

Nothing to lose !
À l’entrée de l’hiver, à Toulouse comme ailleurs, c’est l’heure de la trêve hivernale, toujours la même mascarade, toujours la même limonade.
Des tas de gens encore obligées de dormir dehors, ou de payer avec les 3/4 de leur salaire une pov’ pièce vétuste. Les préfectures de toutes les villes qui continuent d’expulser squats et logements locatifs. Le constat est amer et glauque. Alors on fait quoi ?
À Toulouse, la ville de la lose, on en a marre de rester les bras croisés. On sait qu’à plein on a plein de forces et de motivations…
Expliquons un peu ce qu’il s’est passé ces derniers temps pour nous :
Nous sommes passé.e.s d’une dizaine de bâtiments squattés, dans le même quartier, à Bonnefoï, tous près les uns des autres, à quatre bâtiments dispersés. On s’est bien fait rammass’. Et le nouveau centre social est déjà expulsable, après de longues tergiversations avec l’association des cités. On a même vu la PAF se ramener lors des expulsions, histoire de faire d’un coup de bélier deux coups de matraque.
Le projet et l’action de la CREA n’est pas seulement d’ouvrir des bâtiments vides en attendant l’expulsion pour ré-ouvrir à l’infini. C’est aussi se retrouver et s’organiser entre premières concerné-e-s, pour passer de la débrouille individuelle à l’entraide collective, pour réussir à vivre ensemble et à décider nous-mêmes de notre direction, trouver nous-mêmes les solutions à nos problèmes pour moins dépendre des institutions qui nous baladent…
En bref, se donner de la force quoi.
Là, en ce moment, nous avons besoin de sortir de l’urgence. On a le seum et un peu de monde pour nous aider à reprendre le rapport de force et être plus visibles dans la ville ne serait pas de trop.
Plusieurs rencontres ont déjà eu lieu un peu partout en f.Rance autour du logement, du squat, des politiques d’urbanisation et des phénomènes de gentrification. Riches en partages d’expériences et d’outils, elles n’ont pas donné plus de choses concrètes que des réponses de loin, des échos de villes en villes… Nous ne disons pas là qu’elles n’ont servi à rien, mais il est temps de passer la seconde.
Nous avons donc décidé de vous inviter le premier week-end de novembre pour :
Faire face à la répression // Mettre en pratique des réseaux nationaux et internationaux qui ne se rencontrent habituellement que pour discuter // Faire un Scrabble à 40 // Se rencontrer lors d’ateliers trop chouettes // Aller se promener dans Toulouse et faire des visites guidées // Connaître un peu plus l’architecture de la ville rose // Dériver, respirer, explorer et redessiner cette ville en vrac // Visiter des sous-marins discrets pendant quelques jours // Faire tout ce qui nous passera par la
tête …
Alors, venez, collectifs et individu.e.s de toutes les villes ! Si vous avez la possibilité d’arriver unpeu en avance pour nous aider à préparer c’est cool ! N’hésitez pas à réfléchir à des contenus de plannings, ce qui s’y passera se fera en fonction de ce que tou.te.s les participant.e.s auront envie de faire.
Et ramenez votre sac de couchage, frontale, vos envies et tous les outils qui vous sembleront nécessaires.
Pour des infos en plus, des questions ou tout simplement prévenir de ta venue :
nothingtolose2013@@@riseup.net
rien à perdre / tout à reprendre

One Response to Nothing to lose ! “Rien à perdre !” / Texte d’appel à se rejoindre sur Toulouse le premier week-end de novembre autour des luttes du logement, mais pas que …

  1. creatoulouse

    Alors oui, l’adresse mail du festival “Nothing to loose” n’est plus valide, pour contacter la CREA mainteant c’est:
    creatoulouse [at] squat [dot] net

    et pour s’inscrire sur la liste mail de diffusion et recevoir les infos, rdv, compte rendus… c’est:
    https://lists.squat.net/mailman/listinfo/zeroenfantsalarue

    voila!